Bienvenue dans notre histoire

75 ans au service des employés municipaux

En 1945, les frères Achille et Albert Rémillard, un pompier et un fonctionnaire œuvrant pour la Ville de Montréal, ont créé des caisses d’économie pour faciliter l’autonomie financière de leurs confrères de travail en regroupant leurs avoirs financiers.

La Caisse d’économie des pompiers de Montréal et la Caisse populaire Desjardins des fonctionnaires municipaux sont devenues une seule et même entité en 2004, longtemps après le décès des frères Rémillard. Pendant près de 60 ans, les deux caisses ont évolué indépendamment.

Aujourd’hui, notre caisse sert plus de 17 074 employés municipaux à travers le Québec, qu’ils soient pompiers, cols bleus, fonctionnaires, professionnels ou cadres.

D’hier à aujourd’hui, nous poursuivons toujours la même mission : enrichir individuellement et collectivement les employés municipaux!

Nos fondateurs

M. Albert Rémillard

Trésorier de l’Association des Pompiers de Montréal

Nos fondateurs

M. Achille Rémillard

Fonctionnaire pour la Ville de Montréal

Des coopératives qui leur ressemblaient

À propos des caisses de groupes

Au tournant des années 1940, des associations de travailleurs et des groupes syndicaux ont fondé les caisses d’économie, des coopératives qui leur ressemblaient et qui répondaient à leurs besoins. Fortement enraciné dans les milieux de travail, ce type de coopératives est aligné aux besoins et aux intérêts des travailleurs qu’elle représente.

En 1945, à la suite d’une longue négociation, les pompiers de Montréal ont réussi à obtenir de bonnes augmentations salariales. Leur conseiller, maître Sylvestre, dit alors au trésorier du syndicat des pompiers, Albert Rémillard : « C’est ensemble que vous êtes riches. Regroupez-vous pour recueillir vos épargnes! ». La même année, la Caisse d’économie des pompiers est fondée. D’autres groupes de travailleurs suivront leur exemple et fonderont des institutions qui constitueront le premier réseau francophone de caisses d’économie au Québec.

En 1979, les caisses d’économie s’affilient au Mouvement Desjardins. Aujourd’hui, notre caisse de groupes offre tous les produits et les services de Desjardins en plus d’offrir un accompagnement exclusif orienté vers les besoins précis des employés municipaux.

Historique

Un voyage dans le temps

Caisse d’économie des pompiers
1945
Assemblée de fondation de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal (16 mars). Les premiers locaux sont situés au syndicat des pompiers au 750, rue Saint-Gabriel.
Caisse populaire des fonctionnaires municipaux de Montréal
1946
Fondation de la Caisse populaire Desjardins des fonctionnaires municipaux de Montréal (14 mai). Les premiers locaux sont au sous-sol de l’Hôtel de Ville de Montréal.
Déménagement vers la caserne 26 au 2151, avenue du Mont-Royal.
1947
Obtention de la déduction sur la paie des pompiers et des employés municipaux (démarches entreprises par la Caisse populaire Desjardins des fonctionnaires municipaux de Montréal et la Caisse d’économie des pompiers).
1965
Inauguration du siège social au 2600, boulevard Saint-Joseph Est.
Déménagement dans l’édifice des Artisans au 305, rue Craig Est (Saint-Antoine).
1966
Inauguration du centre de services au 5836, rue Saint-Hubert.
1968
Changement de nom pour la Caisse populaire Desjardins des employés municipaux de Montréal.
1970
Inauguration du système électronique de la National Cash Register (NCR) en présence du premier ministre du Québec, Robert Bourassa.
1979
Affiliation de la Fédération des caisses d’économie du Québec et ses caisses affiliées, dont notre caisse, au Mouvement Desjardins.
1998
Affiliation à la Fédération des caisses d’économie Desjardins du Québec et changement de nom pour la Caisse d’économie Desjardins des employés municipaux de Montréal.
2001
Cogestion de la Caisse d’économie des Pompiers de Montréal et de la Caisse d’économie Desjardins des employés municipaux de Montréal en vue d’un regroupement.
2002
Déménagement du centre de services du Nord au 8457, rue Papineau (Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal).
2004
Regroupement de la Caisse d’économie Desjardins des pompiers de Montréal et de la Caisse d’économie des employés municipaux de Montréal pour former la Caisse d’économie Desjardins des Pompiers, des Cols bleus et des Cols blancs.
2009
Changement de nom pour la Caisse Desjardins du Réseau municipal.
2013
Inauguration du monument en hommage aux pompiers du Québec décédés en service.

Caisse d’économie

des pompiers

  • Présidents
  • Benoît Bourque, 1945 à 1946
  • Albert Rémillard, 1946 à 1948
  • Charles Dollard Gladu, 1948 à 1960
  • Florent Bédard, 1960 à 1963
  • Jacques Gascon, 1963 à 1979
  • Jean-Guy Gignac, 1979 à 1982
  • Michel Parent, 1982 à 1986
  • René Thibault, 1986 à 1988
  • Camille Bourque, 1988 à 1993
  • Michel Parent, 1993 à 2001
  • Sylvain Blanchette, 2001 à 2008
  • Jacques Forget, 2008 à 2012
  • Benoit Jobin, 2012 à aujourd’hui
  • Directeurs généraux
  • Albert Rémillard, 1945 à 1972
  • Charles Dollard Gladu, 1972 à 1980
  • Michel Rajotte, 1980 à 1981
  • Gilbert Parent, 1981 à 1987
  • Gérald Richard, 1987 à 1988
  • Jean-Pierre Aubin, 1988 à 1989
  • Marcel-André Charest, 1989
  • Sylvie Desroches, 1989 à 1991
  • Marcel Charest, 1991 à 1994
  • Serge Dufresne, 1994 à 2001
  • Michel Parent, 2001 à 2003
  • Richard Goudreault, 2004 à 2008
  • Robert Castonguay, 2008 à aujourd’hui

Caisse des

employés municipaux

  • Présidents
  • Benoît Rajotte, 1946
  • Charles-Édouard Longpré, 1947 à 1956
  • Benoît Rajotte 1956 à 1967
  • Christian Dagenais, 1967 à 1971
  • Valbert Christie, 1972 à 1973
  • Gilles Desroches, 1973 à 1975
  • Raymond Régnier, 1975 à 1977
  • Gilles Lussier, 1977 à 1980
  • Benoît Doyon, 1980 à 1981
  • Henri Gérin Lajoie, 1981 à 1982
  • Jean Chartrand, 1982 à 1991
  • Daniel Lacroix, 1991 à 1994
  • Rodrigue Fournier, 1994 à 2001
  • Octave Paradis, 2001 à 2003
  • Sylvain Blanchette, 2004 à 2008
  • Jacques Forget, 2008 à 2014
  • Benoit Jobin, 2014 à aujourd’hui
  • Directeurs généraux
  • Roger Ratté, en fonction en 1946
  • Marcel Latouche, en fonction en 1953
  • Armand Couture, en fonction en 1956
  • Ernest Régnier, en fonction en 1957
  • Valbert Christie, en fonction en 1963
  • Achille Rémillard, 1964 à 1972
  • J.-G. Maréchal, 1973 à 1976
  • Jean-Pierre Désy, 1976 à 1982
  • Ronald Gil, 1982 à 1983
  • Maurice Gendron, 1983 à 1999
  • Sylvie Robert, 1999 à 2001
  • Michel Parent, 2001 à 2003
  • Richard Goudreault, 2004 à 2008
  • Robert Castonguay, 2008 à aujourd’hui

Vision

Une histoire de partenaires et de bâtisseurs

L’histoire de notre caisse de groupes en est une de partenaires et de bâtisseurs qui ont démontré que c’est ensemble que réside la force de notre groupe. D’hier à aujourd’hui, un esprit de compréhension et de fraternité anime les membres de notre équipe qui désirent plus que tout, veiller au bien-être financier des employés municipaux.

Les frères Rémillard

Nos pionniers

Albert Rémillard

Fondateur et gérant de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal

Fondateur et gérant de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal, Monsieur Albert Rémillard siégea au conseil d’administration de 1945 à 1972. Au cours de ces 27 années, il fut aussi le gérant général de la Caisse.

« Devant le spectacle de centaines de pompiers traqués par des dettes paralysantes, Albert Rémillard, alors simple pompier, accoucha d’une petite idée toute simple : fonder une banque pour ses camarades. Ceux-ci pullulaient qui cuvaient des dettes et désespérances accommodantes et s’enlisaient dans la surenchère formidable des compagnies de finance.

Il fallait les aider, et promptement, parce que plusieurs d’entre eux, qui glissaient et s’embourbaient un peu plus chaque jour, se voyaient menacés de perdre leur emploi. Il fallait créer un organisme d’administration des épargnes des pompiers. Telle était la situation qui donna naissance à la Caisse d’économie des pompiers de Montréal. »

Source : Le petit journal, Semaine du 1er octobre 1961

Citation

« Et pourtant je sais, plus que quiconque, combien modestes ont été nos débuts. Notre caisse avait son siège social à la caserne de pompiers 14, rue St-Dominique. La Caisse, c’était alors une petite armoire renfermant quelques carnets, quelques livres de comptabilité et une cassette quelconque contenant les dépôts, des dépôts de vingt-cinq sous, et parfois même de 10 sous. Mais, comme on a l’habitude de dire: ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Et aujourd’hui, ces pièces de monnaie que des confrères parvenaient à économiser à chaque paie, jointes à des dollars, sont devenues un actif de 14 millions. »

Albert Rémillard, Directeur général

Rapport annuel de la Caisse d’économie des pompiers – 1970

Achille Rémillard

Fondateur de la Caisse des fonctionnaires municipaux

Fonctionnaire et frère d’Albert, Achille Rémillard a siégé sur le conseil d’administration de la Caisse des fonctionnaires municipaux de Montréal dès sa création. Il en fut ensuite le gérant de 1964 à 1972.

Unir nos forces afin de se rendre
des services sur une base collective

« Durant les années qui ont précédé la fondation de la coopérative d’épargne et de crédit des fonctionnaires municipaux, les employés de la Ville étaient devenus l’une des cibles préférées des compagnies de financement. Les motifs de cette exploitation financière s’expliquaient par leur sécurité d’emploi et la stabilité de leurs revenus. Les compagnies leur prêtaient des sommes d’argent en échange, bien sûr, d’en payer un prix exorbitant. Plusieurs hauts fonctionnaires étaient sensibilisés à cette situation qui prenait de l’ampleur et décidèrent de fonder leur propre coopérative d’épargne et de crédit. Le local mis à leur disposition était situé au sous-sol de l’Hôtel de Ville. Il fut occupé de 1945 à 1965. »

Source : 49e rapport annuel – 1996

La caisse

Aujourd'hui

Fière de ses racines et de son histoire, la caisse rassemble aujourd’hui plus de 17 000 membres, tout en poursuivant sa mission de les enrichir individuellement et collectivement. Elle continue à innover, jour après jour, en déployant des produits et services alignés aux besoins des employés municipaux et en travaillant en étroite collaboration avec les associations syndicales pour veiller au bien-être financier de ses membres.

Faits en bref

17 074
Membres particuliers et entreprises
967 733 000 $
En actif (2019)
Partout au Québec
Des membres à l’emploi du milieu
1 762 869 000 $
En volume d’affaires sous gestion (2019)
93 500 $
Investis en 2019 pour soutenir les causes, les projets et les activités qui tiennent à cœur aux employés municipaux
57 employés
Répartis en 3 centres de services
15 administrateurs
Pompiers, cols bleus et cols blancs

Notre histoire

En images

Assemblée de 1945

Le maire de Montréal Camilien Houde participe à l’assemblée de fondation de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal en 1945 (au premier rang, à l’extrémité droite) et l’année suivante à celle de la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux, dont il est le premier à signer la déclaration de fondation. Camille Houde et d’autres maires de la Ville seront « présidents honoraires » de ces deux caisses.

Le « Barn Dance » au Chalet du Mont-Royal

À la fin des années 1940, les caisses des fonctionnaires municipaux, des pompiers et des policiers demandent conjointement à la Ville d’offrir la déduction à la source. Ce service facilite le remboursement des prêts des membres et contribue à la croissance de ces caisses. Lorsque son actif franchit le cap de 2 M$ en 1956, la Caisse d’économie des pompiers organise une fête sous le thème « Barn Dance » au Chalet du Mont-Royal.

Le 50e anniversaire de la Caisse en 1945

À l’occasion du 50e anniversaire, un tour de nacelle est offert aux dignitaires (de gauche à droite) : le maire de Montréal Pierre Bourque, le président de la Caisse Michel Parent, le président du Mouvement Desjardins Claude Béland et Benoît Bourque, premier président du conseil d’administration de la Caisse en 1945.

Le père Morin devient l’aumônier des pompiers

Au début des années 1950, le père Morin, jésuite, devient l’aumônier des pompiers ainsi que de leur Caisse d’économie. Il figure sur la page couverture du 17e rapport annuel. À l’arrière-plan, on remarque les locaux rénovés de la Caisse à la Caserne 26. Le père Morin prendra sa retraite en 1990, après 40 ans de service.

Deux décennies à l’Hôtel de Ville

Durant ses deux premières décennies d’existence, la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux loge au sous-sol de l’Hôtel de Ville. On voit ici l’équipe de la Caisse dans la deuxième moitié des années 1950. À la Caisse des fonctionnaires, comme à celle des pompiers, les employés sont recrutés parmi les membres.

Le premier logo de la Caisse d’économie des pompiers

La Caisse d’économie des pompiers se dote de son propre logo qui sera utilisé très longtemps. Au centre, l’écureuil est un symbole de l’épargne. Il est entouré de maillons d’une chaine, symbole de la solidarité des membres, et de feuilles d’érable, symbole canadien. La devise latine « Nostrum et Nostro », qu’on pourrait traduire par « Notre et nôtre », est coiffée d’un casque de pompier.

Des services d’assurance dès 1954

Au départ, la caisse offre seuleement des services d’épargne et de crédit. À partir de 1954, grâce à l’Assurance-vie Desjardins, elle offre également l’assurance-vie épargne et l’assurance-vie prêt. Comme l’indique cette publicité, l’épargne est doublée au décès, jusqu’à concurrence de 4 000 $.

La Caisse à la Caserne 26, en 1956

En 1956, le local de la Caisse d’économie des pompiers à la Caserne 26 au 2151, avenue du Mont-Royal, est réorganisé en réponse à la croissance de la caisse. Rappelons qu’à cette époque, ce sont des pompiers qui sont à l’emploi de la Caisse. À l’îlot au centre, on reconnaît Charles Dollard Gladu, président de 1948 à 1960, puis directeur général de 1972 à 1980.

Départ du sous-sol de l’Hôtel de Ville en 1965

En 1965, la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux quitte le sous-sol de l’Hôtel de Ville, mais reste à proximité en s’installant dans l’édifice des Artisans au 305, rue Craig Est (Saint-Antoine).

Notre siège social

Le siège social de la Caisse Desjardins du réseau municipal est construit en 1965. Cet édifice moderne à l’architecture audacieuse abrite alors la Caisse d’économie des pompiers de Montréal.

Un nouveau centre de services en 1966

En 1966, la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux inaugure son centre de services au 5836, rue Saint-Hubert. À l’extrémité droite, on aperçoit les frères Achille et Albert Rémillard, respectivement gérant de la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux de 1964 à 1972 et gérant de la Caisse d’économie des pompiers de 1945 à 1972 ainsi que président de 1946 à 1948.

Un nouveau nom pour la Caisse

À la fin des années 1960, la Caisse populaire des fonctionnaires municipaux apporte une légère modification à son nom pour devenir la « Caisse populaire des employés municipaux ». Dans les années qui suivent, ses locaux de la rue Craig sont complètement rénovés.

Nouvelle ère de l’informatique en 1970

La Caisse populaire des employés municipaux entre dans l’ère de l’informatique avec le déploiement du système intégré des caisses (SIC), créé en partenariat avec IBM en 1970. Le terminal du SIC fait désormais partie des outils de travail des caissières au quotidien.

Inauguration du système électronique NCR

Le 27 août 1970, la Caisse d’économie des pompiers de Montréal passe à l’ère de l’informatique avec l’inauguration du système électronique de la National Cash Register (NCR) en présence du premier ministre du Québec, Robert Bourassa.

La Caisse dans les années 80

Le centre de services de la Caisse populaire des employés municipaux sur la rue Saint-Hubert au début des années 1980. On remarque, au fond, la présence d’un agent de sécurité.

Rénovation des locaux de la rue Saint-Antoine

Au milieu des années 1990, les locaux de la Caisse sur la rue Saint-Antoine sont complètement rénovés. Seule la porte du coffre-fort n’a pas changé depuis les débuts et on a conservé le plafond installé lors des rénovations des années 1970. Les transactions au comptoir comptent encore pour beaucoup dans les services offerts aux membres. Le service AccèsD au téléphone et surtout sur Internet fait son apparition en 1996, rendant la caisse encore plus accessible et modifiant la relation du membre avec celle-ci.

Les employés de la Caisse des pompiers en 1990

Les employés de la Caisse au milieu des années 1990. On aperçoit le résultat des travaux majeurs faits sur le siège social quelques années plus tôt. Les transactions au comptoir comptent encore pour beaucoup dans les services offerts aux membres. Le service AccèsD au téléphone et surtout sur Internet fait son apparition en 1996, rendant la caisse encore plus accessible et modifiant la relation du membre avec celle-ci.

50e anniversaire de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal

À l’occasion du 50e anniversaire de la Caisse d’économie des pompiers de Montréal en 1995, un évènement est organisé au chalet du Mont-Royal. Un concert est donné par des pompiers-musiciens. Rappelons que la Philharmonique des pompiers de Montréal a été créée en 1921.

50 ans d’histoire et de complicité

À l’occasion du 50e anniversaire, un tour de nacelle est également offert aux dignitaires (de gauche à droite) : le maire de Montréal Pierre Bourque, le président de la Caisse Michel Parent, le président du Mouvement Desjardins Claude Béland et Benoît Bourque, premier président du conseil d’administration de la Caisse en 1945.

120e anniversaire du Mouvement Desjardins

En décembre 2020, le Mouvement Desjardins célèbre son 120e anniversaire. La première caisse populaire est fondée le 6 décembre 1900 à Lévis par Alphonse Desjardins avec l’aide de son épouse Dorimène Desjardins et la participation d’une centaine de ses concitoyens. Certaines caisses populaires sont fondées en milieu de travail au cours des décennies suivantes, mais les pompiers de Montréal sont parmi les premiers à créer une caisse d’économie.

En tant que membre, vous avez le pouvoir d’influencer les décisions de la Caisse Desjardins du Réseau municipal.

Participez à notre court sondage